fendeuse a buche

Quelle protection pour utiliser une fendeuse à bois ?

Aujourd’hui, plus besoin d’avoir une grande force musculaire avant de fendre ses bûches. Le fendeur de bois permet désormais de fendre des bûches sans effort, rapidement et confortablement.

Il est possible d’utiliser des matériaux manuels tels que la masse, le merlin ou le coin éclateur, mais l’énergie à dépenser est considérable. Avec la fendeuse, c’est des stères de bûches fendues en un laps de temps.

L’utilisation de cet instrument présente toutefois certains dangers. C’est pourquoi vous devez convenablement vous équiper pour votre protection.

Les fendeuses, très dangereuses.

Les fendeuses sont reconnues pour être à l’origine de plusieurs blessures chez les utilisateurs, professionnels comme particuliers. Les vérins qui généralement servent à orienter le morceau de bois dans la ligne de coupe sont les principales pièces responsables de blessures. Ceci s’explique par le fait que rares sont les modèles sur lesquels ces commandes sont verrouillées.

Le point de pincement étant très accessible, l’utilisateur doit s’empêcher d’y accéder.

L’idéal est de verrouiller l’accès à cette zone très dangereuse. Justement, les dispositifs de sécurité sont multiples :

  • Les dispositifs fixes

  • Ceux manuels

  • Ceux mobiles

  • Les dispositifs électroniques.

  • Mettre un dispositif de sécurité aux convoyeurs (entrée et sortie)

Les gants pour se protéger les mains

Protéger sa main avant de se servir d’une fendeuse est capital pour plusieurs raisons. Premièrement, en cas de blocage de copeaux de bois entre les points de pincements, le premier réflexe est d’insérer les mains pour débloquer et continuer son travail. Ceci peut être porteur de blessure considérable.

En plus de cela, les morceaux projetés prendront vos mains comme premières cibles. Cela peut aller jusqu’à être à l’origine d’échardes. S’ajoutent les vibrations émises par l’appareil, très considérables.

Opter pour des gants, c’est également éviter de perdre vos doigts. À conditions néanmoins que ceux-ci soient très épais et de qualité, spécifique au bucheronnage. Évitez cependant de trop les rapprocher de la lame de la machine.

À voir : Clavier maître ou launchpad ?

Des lunettes, des visières ou protège face pour vos yeux.

Partie très sensible de l’anatomie humaine, la protection des yeux est indispensable. Pour un produit de qualité, prévoyez 20 euros en moyenne et optez de préférence pour des lunettes antibuée. Très confortables, vous allez pouvoir travailler le bois en toute sécurité. Un coup, un petit morceau très banal peut ne pas faire grand-chose aux mains qui cicatrisent très vite en cas de blessure. Les yeux par contre une fois touchés risquent de vous priver de plusieurs jours de boulot. Alors, faites le bon choix de matériel.

Les chaussures anti-coupure et la salopette de bucherons

S’il vous est arrivé de fendre à la va-vite des bûches avec des pieds nus, sachez que vous courez de gros risques de blessure. La fendeuse qui tombe par mégarde de vos mains pour atterrir sur votre pied n’aura pas le même effet sur des pieds nus que sur des pieds bien mis dans des chaussures adaptées à la pratique.

De la même manière, une fendeuse peu stable peut tomber par inattention, nous ne vous disons pas le degré de douleur et de blessure. Une lourde bûche également peut tomber de même que votre peau touchée par des morceaux projetés.

Prévoyez 60 à 70 euros pour des protections de jambes ou des salopettes de bucheronnage de qualité. Pour la chaussure, préférez les modèles coque. Bien évidemment, ils nécessitent un budget conséquent vu leur grande qualité. Prévoyez entre 100 et 200 euros.

Pour plus d’info : se renseigner sur le modèle Forest Master 10T 

Laisser un commentaire